Association Système Dys

Reconnue d'intérêt général depuis 2010

  • Ecole élémentaire FOURIO adaptée aux troubles de l'apprentissage DYS
  • Des cours de soutien de la 6ème à la terminale
  • Des Stages du CP à la terminale

La dyslexie - Prise en charge à l'Ecole Fourio

Si on a compris que:

  1. Théoriquement, la dyslexie est un trouble spécifique du langage écrit (TSL écrit). Une personne est identifiée comme étant dyslexique s’il y a un écart d’au moins deux ans entre son ‘âge’ de fonctionnement intellectuel et son ‘âge’ en lecture (déterminé selon la vitesse et/ou l’exactitude de la lecture), sans que cet écart puisse être expliqué par un trouble intellectuel, un trouble sensoriel (acuité visuelle ou auditive), ou un manque d’opportunité éducative. En fait un traitement leximétrique peut faire louper le dyslexique qui aura compensé par le visuel ou la logique, étiqueter dyslexique un enfant déviant enfoncé par leur autre trouble d’où l’intérêt au plan du diagnostic positif et différentiel de notre vision syndromique.
  2. Le cerveau de l’enfant dyslexique fonctionne d’une manière différente de celui des autres enfants : les méthodes d’apprentissages telles qu’elles sont dispensées actuellement ne sont pas du tout adaptées à son mode de compréhension et de fonctionnement.
  3. Le dyslexique a des aptitudes particulières qu’il faut reconnaître et développer
  4. La dyslexie est très certainement d’origine neurologique et génétique mais il existe presque toujours des troubles psychologiques secondaires. Il ne faut pas tomber d’un excès (tout psychologique) à l’autre (tout neurologique) même si ces troubles psychiques sont secondaires il est capital de les prendre en charge.
  5. La dyslexie a des degrés différents
  6. La dyslexie sévère peut être un réel handicap mais même légère elle a un impact négatif sur le rendement académique et est une des causes principales des troubles d’apprentissage.
  7. La dyslexie est une condition qui perdure toute la vie et il n’existe aucune panacée thérapeutique pour l’éliminer. Il faut apprendre à vivre avec sa dyslexie.
  8. Les études démontrent que lorsque des accommodations sont mis en place par les institutions d’enseignement, celles-ci permettent généralement aux dyslexiques d’atteindre le succès escompté sur le plan académique et dans leur carrière.
  9. Pour les troubles les plus sévères la prise en charge dans le milieu scolaire est difficile et n’est pas encore efficiente pour les dyslexiques moyens et a fortiori pour les dyslexiques lourds. Une accommodation n’est pas alors suffisante.

Il faut organiser une prise en charge en plusieurs étapes :

Première étape : le dépistage

Dès que le doute s’installe, faire pratiquer dans l’idéal un bilan neuropsychologique chez un neurologue instruit aux sciences cognitives dans un service hospitalier référent. En pratique le centre référent est incapable de faire face à la demande.
Il faut donc emmener nos orthophonistes à réaliser ce bilan neurocognitif précisant le profil de l’enfant, les points faibles à rééduquer, les points forts sur lesquels on pourra s’appuyer.

Deuxième étape : Redonner confiance à l’enfant.

Il faut le déculpabiliser et déculpabiliser ses parents.
Il faut lui donner une meilleure estime de soi et avoir confiance en ses compétences d’apprentissage (sur la base des intelligences multiples d'Howard Gardner)

Troisième étape : mettre en route une pris en charge globale, adaptée à son mode de fonctionnement et à l'importance du trouble pour :

  • améliorer les déficits en recréant des automatismes
  • développer les compétences pour permettre de meilleures compensations
  • lui donner des stratégies et des « trucs et astuces» qui vont lui permettre de gagner du temps
  • Lui donner le plaisir de la lecture et de l’apprentissage.
  • Le rendre autonome par rapport à ses apprentissages
  • Développer chez lui des processus d’auto-apprentissage

Ne jamais perdre de vue que nous ne sommes pas confrontés à des "dyslexiques" point. Il s’agit d’enfants dotés de différentes aptitudes mais dyslexiques ; et c’est généralement dans leur champ d’aptitudes que se dégageront les orientations scolaires et professionnelles. Il serait donc extrêmement dommageable de passer à côté.

C'est pourquoi, pour les dyslexiques sévères en échec scolaire nous avons créé

UNE ECOLE DIFFERENTE

Ecole Fourio

Ecole Privée Fourio

Cette école met en œuvre les principes de solidarité et de lutte contre les exclusions, reprises dans le cadre des directives européennes.

Elle est administrée par une association loi 1901 que nous avons créé sous le nom de Association Système DYS.